Syndicat Force Ouvrière du Casino Enghien

Syndicat Force Ouvrière du Casino Enghien

Force Ouvrière continue le combat contre les "Clubs"

Bonjour à tous,

Suite à la contestation sur le projet de modification législative permettant l'ouverture de casinos sur Paris, le gouvernement a décidé de renoncer à ce projet. Néanmoins, il introduit désormais la création de "Clubs", qui ne sont ni plus ni moins que de petits casinos sans machines à sous, tels qu'ils existaient avant Mai 1987.  Pour Force Ouvrière ce n'est ni plus ni moins qu'un moyen détourné de contourner les textes existant, tout en faisant fi des argumentaires contradictoires exprimés. Pire, ce texte désaisit les municipalités de leur droit de regard naturel dans le cadre de l'ouverture des casinos, et les "clubs" pourraient se multiplier de manière anarchique. Seul "l'emballage" de ce projet diffère (pas de machines à sous) et se traduit par une nouvelle offre de jeu, une de plus, une de trop, serions nous tentés de dire.

En conséquence, nous vous adressons nos propositions sur le sujet ainsi que toutes les démarches entreprises, dont notamment un courrier de Jean-Claude MAILLY adressé à Monsieur le Premier Ministre.

COMMUNIQUE-FO-CASINOS----CLUBS-DE-JEUX-A-LA-PLACE-DE-CASINOS-PARISIENS...---17-6-2015.pdf

courrier-jc-mailly-au-1er-ministre-16-6-2015.pdf

Revendications-et-argumentaire-d--taill---Force-Ouvri--re---courrier-casinos-sur-Paris-et-cercles-de-jeux-17-6-2015.pdf

Un tel sujet sensible ne doit pas être traité à la hâte, voire en catimini. Nous restons mobilisés sur ce sujet qui conditionnera notre avenir professionnel et continuerons à travailler. Vous pouvez largement diffuser ces documents, et apporter toutes vos idées sur le sujet.

En tout état de cause, ce n'est pas en faisant rien ou une affiche tous les 2 mois, que nous pourrions obtenir des résultats. Nous préférons continuer le travail et le combat.

Bonne lecture et merci de vos contributions.

L'équipe FO

Casinos sur Paris : le gouvernement recule grâce à FO

 

 

 

 

 

 

 

 

Le gouvernement vient d'officialiser, ce vendredi 12 juin, l'abandon du projet de modification réglementaire qui aurait permis l'ouverture des Casinos sur Paris.

 

 

 

Force Ouvrière, seule organisation syndicale impliquée dans ce dossier, se félicite car nous avons combattu dès le premier jour ce projet inique et ses conséquences tant sur l'emploi que sur le travail du dimanche, la lutte contre les addictions, le blanchiment d'argent et la sécurité publique.

 

 

 

Depuis le départ, Force Ouvrière a proposé la migration des cercles de jeux, associations Loi 1901, vers un statut d'entreprise, seule garantie contre les dérives recensées sur ce secteur. Néanmoins, les nouveaux "clubs" ne doivent pas devenir de petits casinos déguisés sans machines à sous (par un détournement des règles existantes). Leur périmètre d'activité doit être limité aux seuls jeux de cercles tels que le Hold'em Poker, la Banque, le Baccara, ou le Poker 21, sans autre forme de dérogation.

 

 

 

Dans le cas contraire, nous serions alors confrontés à une extension volontaire du périmètre des jeux d'argent, par la création d'une nouvelle activité. Et que se passerait-il si, dans les années qui viennent, les machines à sous leur étaient autorisées ? Ils deviendraient alors des casinos de fait. Cela irait à contre sens du principe d'interdiction des jeux d'argent en France motivée par la seule recherche de nouvelles niches fiscales. Nous serons particulièrement vigilants sur ce point.

 

 

 

L'activité du jeu en France est segmentée et protégée. Ainsi, le PMU et La Française des Jeux disposent de monopoles absolus, leur permettant d'exploiter certains jeux sans possibilité d'ouverture du marché à la concurrence. Il faut qu'il en soit de même pour les casinos, par un monopole affirmé et avéré des jeux de contrepartie autorisés tels que la roulette, le Black-Jack, ou le Punto Banco. C'est à cette condition exclusive que les casinos français pourront de nouveau créer de l'emploi.

 

 

 

De plus, il serait temps d'ouvrir une véritable concertation sur la méthode d'ouverture des casinos en France, tel que nous l'avons revendiqué. Le schéma directeur actuel est totalement obsolète, voire anarchique. Certains bassins géographiques sont totalement saturés et le projet d'ouverture sur Marseille ne fait que renforcer ce constat. Les casinos français se vampirisent. Il faut changer les règles sur ce point et, dans l’attente de modifications réglementaires, procéder à un gel immédiat de toute nouvelle autorisation d'ouverture. Force Ouvrière continuera le combat jusqu'à ce que le modèle des jeux d'argent soit cohérent et protège efficacement les emplois des salariés du secteur.

 

 

 

L'équipe Force Ouvrière

 

 

 

Paris, le 12/06/2015

 

 

 

Nous sommes particulièrement contents du résultat, néanmoins le combat continue pour délimiter le périmètre précis d'activité des futurs "clubs" afin que ces derniers ne bénéficient d'aucun jeux de casinos. Comptez sur nous pour rester particulièrement actifs et vigilants sur ce dossier. Il en va de notre avenir commun.

 

Amitiés

 

L'équipe FO

 

Capture02.jpg

IMG_2537.JPG

Capture03.jpg



 index_clipped_montage3.jpeg

Casinos: La majorité PARISIENNE  pour le travail du Dimanche ?

 

 

 

L'exploitation des casinos est réservée aux stations balnéaires, thermales et climatiques, ainsi qu'aux villes touristiques de plus de 500 000 habitants. La réforme du classement des communes touristiques et des stations classées de tourisme, introduite par la loi du 14 avril 2006, crée un nouveau régime juridique offrant un véritable statut aux communes touristiques. La dénomination de communes touristiques est attribuée par arrêté préfectoral pour une durée de cinq ans.

 

A ce jour, la ville de PARIS ne figure pas sur cette liste, et n'est donc pas éligible à l'ouverture d'un casino. D'un point de vue administratif, afin de pouvoir ouvrir des casinos intra muros, il faudra donc que la ville introduise les demandes de classement, et que le Préfet statut.

 

Cette situation aura d'importantes répercussions puisque le classement en ville touristique va totalement libéraliser le travail du Dimanche, notamment dans la branche du commerce. Du fait de cette reconnaissance, toutes les boutiques pourront librement ouvrir, sans autre formalisme.

 

Les positions affichées par Madame le Maire de PARIS sur le travail du Dimanche, et les violentes critiques des dispositions de la Loi "Macron" paraissent incompatibles avec le classement de PARIS en ville touristique. Ce serait une renoncement à des convictions affichées. Alors espérons que ces déclarations ne soient pas qu'un simple effet d'annonce.

 

 

 

 

Madame Hidalgo, allez vous libéraliser le travail du Dimanche contrairement à vos déclarations ?


AFFICHE ENGHIEN.jpg

 

Signez massivement la pétition contre les casinos sur PARIS

 

C'est la mort d'Enghien, de sa qualité de vie et de nos emplois

 

 

La pétition en ligne

 

Clipboard25.jpg

NAO 2014/2015

 

Voici la plateforme de revendications Force Ouvrière. Ces NAO s'annoncent comme une étape charnière dans le cadre de l'évolution des casinos. C'est pour cela qu'il faut que nous soyons particulièrement vigilants sur plusieurs axes:

 

- La sécurisation de nos emplois

- La sécurisation de nos rémunérations

- La sécurisation des rythmes de travail sur la base d'un vrai 4/2

- Le respect de nos accords d'entreprise

 

Depuis des années, les salariés n'ont récolté que des miettes par le biais d'augmentations minimalistes pour les hors jeux, et d'une prime pourboires qui ne se déclenche pas (et qui n'apporte plus rien aux salariés car c'est un simple leurre).

 

Concernant les jeux électroniques, nous sommes contre leur introduction en salle de jeux. Mais qu'adviendra t-il demain, si la Direction décide de les mettre en passant outre. Il faut que dans tous les cas de figure, les salariés obtiennent des garanties solides et durables. En l'absence de telles mesures de protection, il faudra alors que nous agissions de manière collective afin de protéger tous les secteurs de la SEETE.

En parallèle, Force Ouvrière travaille dans les Ministères sur le front de la fermeture des cercles de jeux et sur les modifications de la règlementation. Une réunion à eu lieu au Ministère de l'Intérieur le 29 Octobre, en présence de tous les syndicats, Force Ouvrière a été reçu seul au Secrétariat d'Etat au Budget le 19 Novembre, et retournera au Ministère de l'Intérieur le Lundi 24 Novembre.

Nous espérons que les Jeux électroniques seront enfin positionnés en tant que machines à sous, avec la fiscalité afférente, ce qui résoudrait la majeure partie des problèmes que nous connaissons sur Enghien.

 

 

Revendications-NAO-2014.pdf

S--curisation-des-emplois.pdf

Explication-sur-nos-propositions-NAO.pdf

Projet-Jeux-traditionnels7.pdf

14026-directeur-des-libert--s-publiques---dossier-de-synth--se.pdf

 

 

bonne lecture à tous ! 

 

 

 

 

Fermeture de l'Aviation club de France

La CFE/CGC et FO prennent leurs responsabilités

acf1.jpg

 

acf2.jpg

 

Vous retrouverez ces courriers en version PDF rubrique News.

 

 

 

 

Jours de fractionnement et récupérables

 

La direction a pris la décidé de faire appel de la décision en faveur de FO et des salariés de la SEETE concernant les jours de fractionnement.

 

FO a également décidé d'interjeter Appel,  sur les jours de récupérables.

 

Nous ne lâcherons rien sur ce dossier, tant que les salariés ne seront pas remplis de leurs droits !

 

 

 

 Négos2.jpg

 

 Négos.jpg

 


 

 

 

 

 

foenghien@free.fr 

 

Exprimez vous, Votre avis compte !